Γυναίκα και δημιουργικότητα στη φιλοσοφία του Henri Bergson

Πολυξένη Ζινδριλή

Περιληψη


Entre la place qui revele la nature particuliere de la femme (Andreas-Salome), et l’opinion feministe conformement a laquelle la femme est determinee dans le sens du sexe social, Henri Bergson se parait innover. Sans qu’il s’etende sur une etude comparative des deux sexes, le philosophe frangais soutient que la difference essentielle entre eux consiste a leur faculte pour emotion. Etant grosse de representations, dont aucune n’est proprement formee, et qu’il tire de leur substance avec croissance organique, celle-ci emotion supra-intellectuelle conduit, avec effort p0nible, a une idee radicalement nouvelle. L’effort est purement mental, intellectuelle. II conceme un travail d’intensite croissante et de profondeur, un mouvement vertical vers le champ du reve, a travers lequel est resolu un probleme ou il est cree un travail original. Le musicien, le scientifique, le philosophe, mais aussi les personnes quotidiennes qui recreent leur caractere (creation de soi par soi), tous travaillent de maniere semblable. Par contre, la femme, limitant de nature sa meilleure partie de sa sensibilite a l’enfant, n’est pas capable, en dehors de sa creation naturelle (enfant), pour emotion profonde. Ils des cas ou l’emotion chez la femme est profonde, par exemple a la ferveur religieuse. Grace a la ferveur religieuse, grace a une ethique qui n’obeit pas a des obligations impersonnelles, en tant que pression de la societe sur l’individu, mais il suit un appel, la femme peut se developper moralement, se tourner vers la simplicite et jouer le premier role dans le changement social.

Πλήρες Κείμενο:

PDF

Εισερχόμενη Αναφορά

  • Δεν υπάρχουν προς το παρόν εισερχόμενες αναφορές.